La Part saignante









Je suis fascinée par les extrémités sensibles du jour,
les latitudes fondamentales,
les états physiques de l'eau,
l'humain, sa flagrance, ses viscères,
son bitume et son jus.

Au coeur des étroitesses insulaires, des aliénations intimes,
des peurs imaginaires ou hadéennes,
dans l'immensité de l'espace qui s'ouvre par le langage
et l'expérience profonde de l'Art,
en lien avec l'humain, nécessaire encore, toujours déjà :
- le désir de rejoindre par le ventre le monde océanien.








faatitoraa moa


       
























 

 


















Le chaos a sa propre évidence,
l’évidence dépouillée de toute mesure.