ACTUALITES    PROPOS     CONTACT             





OCĖANIAQUE









celle qui est toute et tant, toujours, n'existe pas.
j'ai mille ans
je suis la somme conjuguée autant d'angles, de moments et d'espace-antre
néant-moins l'unième, la portée et l'en-corps, l'irrésolue, l'insoluble ordinale.
alors cette clarté pessimiste où le féminin s’érotise, suave et sauvage jusque dans les inflexions des bras effilés et l’interminable charnel.
alors les aisselles poudrées, les cavités nues, les segments d’allumettes, les vasques aux épaules.
alors la langue


alors




 











je suis le regard et son féminin. la moue menstruelle. la femme a un bas
et les mots épilés. la rousseur et sa solitude. l'inassouvi.
la part manquante.
je suis le débord
je suis la paresse.
les nuits sans sommeil, le forclos et l’innommable.